Comment faire financer vos frais de notaire par la banque lors d'un achat immobilier

Comment faire financer vos frais de notaire par la banque lors d’un achat immobilier ?

Vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves et vous êtes prêt à signer le compromis de vente. Mais avant de devenir propriétaire, vous devez vous acquitter des frais de notaire, qui représentent une somme non négligeable. Heureusement, il existe des solutions pour les faire prendre en charge par la banque. Voici comment procéder.

Quels sont les frais de notaire ?

Il s’agit précisément des coûts liés à l’acte de vente d’un bien immobilier. Ils se composent de trois éléments :

  • la rémunération du notaire, qui est fixée par l’État et qui varie selon le prix du bien et le type de vente (neuf ou ancien) ;
  • les taxes collectées par le notaire pour le compte de l’État, du département et de la commune, qui représentent la plus grande part des frais ;
  • les frais et débours, qui correspondent aux dépenses engagées par le spécialiste pour constituer le dossier (consultation du cadastre, du service de publicité foncière, des documents d’urbanisme, etc.).

Selon le type de bien et sa localisation, la rémunération du notaire représente entre 2 % et 8 % du prix de vente.

Par exemple, pour un bien ancien de 200 000 € situé dans un département où le taux de la taxe de publicité foncière est de 4,5 %, les frais de notaire s’élèvent à environ 16 000 €.

Comment financer les frais de notaire ?

Vous avez deux options pour financer : les payer comptant avec votre apport personnel ou les inclure dans le prêt immobilier.

Payer les frais de notaire comptant

C’est la solution la plus simple et la plus courante. Cela vous permet de réduire le montant du crédit immobilier et donc le coût total du prêt.

Lire aussi :  Investir dans l'immobilier pour ne plus travailler : l'histoire inspirante d'un Normand de 29 ans

De plus, certaines banques exigent un apport personnel minimum de 10 % du prix du bien. Ce qui correspond généralement aux frais de notaire.

Inclure les frais de notaire dans le prêt immobilier

C’est une solution alternative qui vous évite de les payer comptant, mais qui a des conséquences. Vous empruntez plus, vous payez plus d’intérêts, vous avez moins de capacité d’emprunt et vous devez avoir un bon dossier.

Cette solution peut être intéressante si vous n’avez pas d’apport ou si vous voulez le garder pour d’autres projets. Sinon, il vaut mieux payer les frais de notaire avec votre apport.

Comment choisir la meilleure solution ?

Le choix dépend de plusieurs facteurs : la taille de votre apport, votre capacité d’emprunt et votre projet immobilier. Payer les frais de notaire comptant vous permet de réduire le coût du crédit et d’optimiser votre rentabilité.

Inclure les frais de notaire dans le prêt immobilier vous permet de ne pas les avancer et de bénéficier d’un effet de levier et d’une réduction d’impôt. Il faut comparer les offres de crédit immobilier et négocier les conditions avec la banque.

Placer son Argent est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Avec une passion pour les tendances du marché et une connaissance approfondie du secteur, Vincent vous offre des conseils avisés pour rester informé des dernières opportunités immobilières.

Vous tous les articles