Investissement en private-equity bientôt obligatoire pour les contrats d’assurance vie et PER

Investissement en private-equity bientôt obligatoire pour les contrats d’assurance vie et PER

Le private-equity, ou capital-investissement, est une forme de financement qui consiste à prendre des participations dans des entreprises non cotées en bourse, souvent innovantes ou en forte croissance. Ce type d’investissement offre des perspectives de rentabilité élevées , mais aussi des risques importants, liés à la disponibilité et à l’illiquidité des actifs.

Les objectifs de la nouvelle mesure sur le capital-investissement

Le but est d’ encourager les épargnants à investir davantage dans le private-equity . Ce type d’investissement permet de soutenir le développement des entreprises françaises , notamment les PME et les start-up , qui ont besoin de fonds propres pour se financer et innover.

Il représente en effet un levier stratégique pour la compétitivité et la croissance de l’économie de la France.

Pour favoriser l’orientation de l’épargne vers le capital-investissement, les autorités ont prévu de rendre obligatoire une part minimale de ce type d’actifs dans les contrats d’assurance vie et les plans d’épargne retraite ( PER ).

Cette mesure, dévoilée par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, en septembre 2020, devrait s’appliquer à partir de 2024.

 

Les modalités de l’obligation d’investissement en private-equity

Selon le projet du gouvernement, les contrats d’assurance vie et les PER comporteront au moins 10 % d’unités de compte ( UC ) investies en financement participatif .

Les UC sont des supports d’investissement qui transmettent la valeur de différents actifs , tels que des actions, des obligations, des fonds ou des ETF.

Ils présentent un potentiel de rendement plus élevé que le fonds en euros , mais aussi un risque de perte en capital .

Les épargnants qui souscriront ou transféreront un contrat d’ assurance vie ou un PER , à partir de 2024, devront donc respecter cette obligation d’investissement minimal .

Les contrats existants ne seront pas concernés par cette mesure, sauf si les épargnants souhaitent en bénéficier .

Les solutions pour investir en capital-investissement

Pour investir en capital-investissement , il existe plusieurs solutions :

  • Souscrire à des fonds de financement participatif , qui regroupent des participations dans plusieurs entreprises non cotées. Ces fonds sont accessibles via des contrats d’assurance vie, des PEA-PME ou des comptes-titres.
  • Investir directement dans des entreprises non cotées , via des plateformes de crowdfunding, qui mettent en relation les porteurs de projets et les investisseurs. Ces sites sont soumis à une réglementation spécifique et offrent des garanties de sécurité et de transparence.
  • Participer à des clubs d’investisseurs , qui réunissent des personnes physiques ou morales qui souhaitent investir ensemble dans des entreprises non cotées. Ces clubs sont généralement animés par des professionnels du capital-investissement, qui sélectionnent les opportunités et accompagnent les investisseurs.

Le financement participatif est un type d’investissement qui présente des atouts indéniables , mais aussi quelques risques tout de même.

Si vous êtes intéressé par le capital-investissement et que vous voulez en savoir plus sur les contrats d’assurance vie et les PER qui en proposent, n’hésitez pas à approfondir vos recherches .

Placer son Argent est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon

Avec une passion pour les tendances du marché et une connaissance approfondie du secteur, Vincent vous offre des conseils avisés pour rester informé des dernières opportunités immobilières.

Vous tous les articles