Législatives imminentes : la Bourse de Paris enregistre sa plus mauvaise performance mensuelle depuis deux ans

Législatives imminentes : la Bourse de Paris enregistre sa plus mauvaise performance mensuelle depuis deux ans

Alors que les élections législatives approchent à grands pas, la Bourse de Paris traverse une période difficile. En effet, elle vient d’enregistrer sa plus mauvaise performance mensuelle depuis deux ans. Quels sont les facteurs qui ont conduit à cette situation ? Comment les investisseurs réagissent-ils face à ce contexte incertain ? Cet article se propose d’analyser ces questions et de vous donner un aperçu des enjeux économiques actuels. Restez avec nous pour comprendre les dynamiques du marché financier français dans cette période pré-électorale.

Effondrement historique de la Bourse de Paris en juin

En juin, la Bourse de Paris a connu une chute spectaculaire de 6,42%, marquant sa plus mauvaise performance depuis juin 2022. Cette dégringolade est principalement attribuée à la dissolution inattendue de l’Assemblée nationale et aux incertitudes liées aux élections législatives à venir. L’indice phare CAC 40 a également atteint un niveau alarmant, clôturant à 7.479,40 points, son niveau le plus bas depuis le 25 janvier.

Comparaison avec les autres places boursières européennes et bilan trimestriel

En comparaison, les Bourses de Francfort et Londres ont mieux résisté, terminant le mois en recul de moins de 1,5%. Le bilan trimestriel de la Bourse de Paris est également sombre, affichant une baisse de -8,85%, la plus importante depuis le deuxième trimestre 2022. Malgré un pic historique du CAC 40 à 8.259,19 points le 10 mai, la performance semestrielle de la place parisienne reste négative (-0,85%).

Impact des incertitudes politiques et économiques sur le marché boursier

Depuis l’annonce de la dissolution de l’Assemblée le 9 juin, les investisseurs ont cherché à réduire leur exposition aux placements jugés risqués, notamment les actions et la dette française. Les intentions de vote pour les prochaines élections législatives, selon le sondage Ifop-Fiducial, montrent une préférence pour le Rassemblement national (36,5%), suivi du Nouveau Front populaire (29%) et du parti du président Emmanuel Macron (20,5%). Le marché boursier s’inquiète également de la mise en œuvre de programmes économiques coûteux et doute de la capacité de la France à ramener son déficit public sous les 3% du PIB d’ici 2027.

Lire aussi :  Obtenir un complément de salaire grâce à ces astuces de placements

Placer son Argent est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

Fort d'une expérience significative dans le domaine financier, Justin apporte son expertise pour vous guider vers des décisions d'investissement éclairées.

Vous tous les articles